La Sagesse

« Le monde que nous avons créé est le résultat de notre niveau de réflexion, mais les problèmes qu’il engendre ne sauraient être résolus à ce même niveau »

Albert Einstein

La sagesse peut être définie comme la capacité de l’individu à faire preuve d’un jugement et d’un comportement droit, sûr et averti en terme de points de vue, de décisions et d’actions. Vous savez par expérience que cette sagesse se développe par le biais de la réflexion, qui commence dès l’enfance se poursuit  pendant les études, puis à l’âge adulte. Mais il y a une autre voie, celle de l’expérience, en dehors de toute considération intellectuelle. Un second chemin de sagesse, qui n’exclut pas le premier.

La sagesse peut être définie comme la capacité de l’individu à faire preuve d’un jugement et d’un comportement droit, sûr et averti en terme de points de vue, de décisions et d’actions. Vous savez par expérience que cette sagesse se développe par le biais de la réflexion, qui commence dès l’enfance se poursuit  pendant les études, puis à l’âge adulte. Mais ce qui est traité dans ce livre est une autre voie, celle de l’expérience, en dehors de toute considération intellectuelle. Un second chemin de sagesse, qui n’exclut pas le premier.

« Nous nous retrouvons pris au piège dès lors que nous ne développons pas d’autres intelligences que l’intelligence rationnelle et intellectuelle. En effet, cette vision mécaniste nous a certainement permis d’acquérir plus de maîtrise sur l’univers d’un point de vue technologique, mais nous n’en savons pas plus sur nous-mêmes et nous nous sommes isolés de tout ».

Marc Halévy, prix Nobel de chimie (a théorisé la physique des systèmes complexes, l’appliquant en particulier à l’économie et au management).

Les expériences en dehors de considérations intellectuelles sont des compréhensions directes, sans aucun doute, comme celle de l’enfant qui met la main dans le feu, se brûle et comprend immédiatement qu’il ne doit pas réitérer ce geste. La répétition de ces expériences génère progressivement un changement des comportements. Ces activités volontaires et répétées induisent des modifications au niveau du cerveau, lors du processus de neurogenèse.

Agir selon des schémas intellectuels connus, des habitudes, induit une forme d’automatisme. En suivant la voie de l’expérience, l’on se reconnecte à la vie, générant une harmonie, inhérente à tout organisme vivant, plus d’intelligence et de sens. L’approche intellectuelle, conceptuelle, au contraire, fige les choses et induit une sortie du vivant, du mouvement permanent de la vie.

 

marcheur-8-of-1