Nourrir son charisme

Le charisme est avant tout une qualité de présence, qui peut être détectée dès le premier contact. Un langage corporel s’impose : alignement des postures, des gestes. Nombre de personnages charismatiques sont de grands personnages, avec une propension à l’empathie, à aider les autres, à l’image de Gandhi entre autres.

Le charisme est à l’intérieur de soi

Certains hommes, politiques, responsables d’entreprise… travaillent au développement de leur charisme. Mais rassembler l’apparence de tous les attributs d’une personne charismatique et se considérer comme telle ne suffit pas. Le charisme est un art, il va se décliner différemment en fonction des interlocuteurs. Il n’est pas possible de ce fait de faire émerger dans l’action, de façon volontaire des dimensions du charisme, il est présent à l’intérieur de soi. Il est le reflet d’une personnalité profonde, faute de quoi, l’attitude apparaît comme superficielle.

Dès le premier stage, du fait du retrait des réactions, le stagiaire atteint une qualité de présence, alignement des postures, des gestes, de la parole, assurés et adaptés.  Au niveau du deuxième stage, il incarne une motivation bienveillante. Les interlocuteurs perçoivent une présence et une action qui est offerte, riche en émotions, humaine. A l’issue du troisième stage, la justesse est perçue, une adaptation en intelligence des circonstances et des interlocuteurs, en adéquation avec leurs référentiels.

La personne est naturellement charismatique. Elle séduit, plaît, est admirée et aimée, sans faire d’effort en ce sens. Sa motivation est ailleurs.

Authenticité à la base du charisme de chacun

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, être charismatique ne nécessite pas d’avoir éliminé toutes les tendances négatives. Une motivation forte qui monopolise toutes les énergies, et qui est source d’un parfait alignement, peut permettre de développer ce charisme.

Être charismatique, ce n’est pas chercher à créer une image de surhomme, mais développer l’honnêteté sur ce que l’on est, vis à vis de soi-même et de l’autre, acceptant entre autres de ne pas être parfait. Ne pas être parfait mais être en confiance, positif, sans nier ni craindre les échecs possibles, être libre de la recherche de son propre plaisir, de sa propre insatisfaction. Concerné par l’autre mais sachant dire « non », l’individu charismatique n’est pas dans la recherche de la satisfaction immédiate de l’autre, il le fait grandir dans un horizon plus large.