Du désir de permanence à l’acceptation du changement

Il y a un désir légitime au fond de chacun d’entre nous de stabilité. Lorsque tout va bien dans nos vies, nous aspirons à voir ce bien durer dans le temps. Lorsque les choses sont plus compliquées ou que nous vivons des événements difficiles, notre souhait le plus profond est le retour à la « normale ». A nos routines, à des chemins connus. Mais voilà, la vie n’est pas linéaire et tôt ou tard nous devons faire face aux changements. Et ici, nous parlons de changements structurels, générationnels, technologiques … des changements dont nous portons aucune responsabilité mais qui nous sont imposés de l’extérieur. et qui sont terriblement stressant.

Changer de point de vue pour révéler de nouvelles perspectives

A travers son enseignement Académie Conscience & Action place le changement et son acceptation comme point de départ du chemin vers une plus grande sagesse individuelle et collective. Et aussi tout simplement d’un mieux-vivre personnel.

Héraclite disait : « Rien n’est permanent sauf le changement ».

En dehors de toute sagesse, l’impermanence n’est pas bien vécue. L’impermanence est un concept boudhiste qui signifie bien plus que l’absence de permanence. L’impermanence est un état durable. Contrairement à la permanence, elle est le sens même de la vie.

L’acceptation du mouvement

Rechercher l’atteinte d’états permanents, de quelque chose de stable pour soi ou pour l’entreprise, c’est aller contre la nature des choses, ce qui induit des émotions négatives (colère, doute…), qui faussent la perception et nuisent donc à la justesse de l’action. De plus, vouloir se maintenir dans un état permanent peut engendrer des comportements de résistance.

La sagesse va permettre de réaliser et d’accepter l’impermanence. La compréhension de l’impermanence de ce qui se passe en soi, fait comprendre que la vie est mouvement. L’appréciation croît avec ce mouvement, cette vie, dans l’autre, dans l’entreprise. C’est à partir de cette perception que seront développées l’attention , une totale présence un charisme naturel, l’ouverture à l’expérience,  à l’autrela bienveillance.

Jusqu’à l’inscription dans le flow

L’aboutissement est l’inscription dans le flow,  soit une forme d’action dans le mouvement.  La perception de l’individualité se dissout alors dans la perception de la vie, une inscription totale dans cette dynamique de mouvement, dans un rapport exceptionnel à l’autre, quel que soit l’autre. En état de flow, l’individu est au maximum de ses capacités, mobilise toutes ses compétences et utilise au mieux toutes les ressources à sa disposition.Ce chemin révèle le potentiel de chacun, la confiance sans orgueil, augmente l’engagement dans l’action, dans la relation à l’autre, dans la vie.

Un chemin universel, progressif

Aucune théorie n’est nécessaire à ce chemin, juste les moyens d’accès à des expériences. La transmission est de ce fait universelle et ne suppose aucune croyance ou absence de croyance. La pratique infuse de la vie et de l’intelligence dans nos systèmes philosophiques propres. La référence aux neurosciences, permet toutefois une adhésion objective, et un ancrage intellectuel post expérience.

La finalité de ce chemin très progressif n’est pas la pratique, mais une transformation profonde. Cette transformation amorcée, le potentiel se révèle, ce qui ouvre des perspectives de progrès. Le chemin apparaît comme universel tout en supposant un parcours très spécifique pour chacun.

Chaque instant de ce parcours est d’une grande richesse, il faut savoir l’apprécier, comme un enfant qui découvre, en toute innocence. La totale appréciation de cet instant sort de la pression d’atteindre au but, laissant la motivation se révéler et nous transformer.

Ce chemin est une quête.

Mais nous avons tous une dimension profonde, invisible, qui peut être d’une grande aide. L’accès à cette dimension détermine la qualité de nos actions tout comme le champ de l’agriculteur détermine la qualité de la récolte. Nous pouvons nous ouvrir à de grandes potentialités, quelles que soient nos croyances initiales.