L’éclairage des neurosciences

Nous avons la capacité à transformer notre vécu professionnel, moins en dépendance de nos perceptions sensorielles et perturbations émotionnelles, plus dans l’intelligence émotionnelle, l’ouverture à l’autre et l’adaptation aux changements de notre environnement.

Notre cerveau a mis en place des mécanismes systématiques et sélectifs de réaction à notre environnement, adaptés aux menaces vitales anciennes, mais décalés par rapport aux situations actuelles.

Avant

Cette « conscience conceptuelle » ne perçoit qu’une infime partie des informations sensorielles qui arrivent au cerveau. Nos expériences sont très partielles. De plus, ce que nous percevons conceptuellement apparaît comme permanent et peut donc devenir obsessionnel, facteur de stress et de souffrances.

Lire la suite